Agenda

> Proposez un événement

NewsLetter


Cinémas : Ecoutez Vivre en
Grand-Villeneuvois, le magazine de la culture

Ida Karskaya - L'indomptable

Du 26 octobre 2018 au 13 janvier 2019

"... À près d'un quart de siècle de sa disparition, le parcours d'Ida Karskaya se décline sous nos yeux avec l'évidente cohérence des grandes créations sans se départir de la faculté des classiques de nous surprendre à nouveau..."
Axel Hemery, historien de l'art et directeur du Musée des Augustins de Toulouse

"Ce n'était donc pas en vain ni par hasard, que les premiers furent les poètes, les musiciens, les écrivains à se laisser fasciner par cette magie de la métamorphose.
Sans jamais se renier, ni cependant se laisser prendre aux pièges de ses prouesses, Karskaya nous enseigne le long cheminement de la création, celui de l'invention d'autant plus libre qu'elle n'appartient à personne : invicible Karskaya !"

Bernard Anthonioz, éditeur d'art et fondateur du Centre national d'Art contemporain

L'exposition présentée par le Musée de Gajac de Villeneuve-sur-Lot du 26 octobre 2018 au 13 janvier 2019 a pu se construire grâce à l'implication indéfectible de Michel et Barbara Karsky, le fils et la belle-fille de Karskaya, tout au long de l'élaboration du projet. Cette manifestation a bénéficié par ailleurs de la collaboration d'Axel Hemery, Directeur du Musée des Augustins de Toulouse, commissaire associé.
Le Centre National des Arts Plastiques de Paris, la Galerie Convergences - Paris, la Galerie Gratadou-Intuiti - Paris, la Galerie Hervé Courtaigne - Paris, ainsi que divers collectionneurs ayant souhaité gardé l'anonymat, ont répondu favorablement à la sollicitation du Musée de Gajac en acceptant de prêter des oeuvres significatives de l'artiste durant plusieurs mois. Qu'ils en soient ici tous chaleureusement remerciés.

Née en 1905 en Russie (province de Bessarabie, aujourd'hui République de Moldavie), Ida Karskaya est une artiste française qui s'inscrit dans la mouvance de la Seconde École de Paris et de l'Art Informel. Elle quitte son pays en 1922 pour faire des études de médecine et séjourne un an à Gand en Belqique. Ida Karskaya se fixe défnitivement en 1924 en France et se marie en 1930 avec Serge Karsky.
En 1948, lorsqu'elle débute sa première grande série de peintures "Jeux nécessaires, gestes inutiles", Ida Karskaya affirme déjà son besoin de privilégier la matière plutôt que la figure, comme de nombreux peintres et sculpteurs terriblement marqués par la Seconde Guerre mondiale. L'artiste, alors âgée de 43 ans, peint depuis quelques années, en autodidacte, stimulée par l'exemple de son époux Serge Karsky – qui fut peintre puis journaliste – et par l'amitié de l'artiste expressionniste Chaïm Soutine. Elle interroge le mystère de la matière, et d'une certaine manière elle l'ausculte aussi tel un médecin qu'elle aurait pu devenir. L'artiste repère les traces, constate les effets des coulures et décortique les épaisseurs.

Ida Karkaya - La colère. Technique mixte sur papier. 1975 - Daniel Segala
La colère. Technique mixte sur papier. 1975


Karskaya travaille tout au long de sa carrière sur de multiples supports, en utilisant de nombreuses techniques. Ses collages mêlant toutes sortes de matériaux (écorces d'arbres, brindilles, chutes de zinc, lanières de cuir, etc.) réalisés dès les années 50 révèlent une personnalité artistique complexe et authentique.
En associant les éléments qu'elle collecte, Ida Karskaya souligne la fragilité de tout ce qui nous entoure et nous constitue. L'artiste reste insolemment libre de créer et son  oeuvre demeure inclassable et emblématique.
Ida Karskaya se lie d'amitié avec des artistes – peintres, musiciens, - tels Jeanne Coppel, André Bouccourrechliev, Gyorgy Kurtag, et de nombreux critiques-poètes comme Francis Carco, Marc Benard, Francis Ponge, Jean Paulhan, Maurice Nadeau tous très admiratifs de son oeuvre.

En 1974, une exposition proposée à la Tour de Paris de Villeneuve-sur-Lot, à l'initiative de Jacques Balmont, avait réuni trois femmes artistes : Maria Manton, Vera Pagava et Ida Karskaya.
Jacques Balmont avait noué des liens d'amitié très forts avec Ida Karskaya qui se sont poursuivis avec son fils Michel et sa belle-fille Barbara, et dont témoigne une abondante et riche correspondance.
Cette nouvelle page des expositions du Musée de Gajac vise à faire découvrir une artiste au parcours peu commun, qui a su demeurer totalement indépendante tout au long de son parcours plastique.


COMMISSARIAT D'EXPOSITION
Musée de Gajac
Michel et Barbara Karsky
Axel Hemery – Directeur du Musée des Augustins de Toulous


Mercredi 12 décembre 2018 à 14 h 30 dans le cadre des Nouveaux Rendez-vous de Gajac, visite commentée de l'exposition avec Axel Hemery, Directeur du Musée des Augustins de Toulouse


VISITES COMMENTÉES

Sur rendez-vous. Tarif entrée : Tarif plein : 5 € - Tarif réduit : 3 €
Accueil des établissements scolaires (primaires, collèges et lycées) et centres de loisirs sur RDV. Gratuit.

musee@mairie-villeneuvesurlot.fr
Tél : 05 53 40 48 00

TARIFS
Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3 € (sur présentation d'un justificatif)
Gratuité (sur présentation d'un justificatif)

HORAIRES
Fermeture hebdomadaire : lundi
Horaires d'hiver, de novembre à mars :
du mardi au vendredi 10h/12h et 14h/17h, samedi et dimanche : 14h/17h
Horaires d'été, d'avril à octobre :
du mardi au vendredi 10h/12h et 14h/18h, samedi et dimanche : 14h/18h
Fériés : fermé le 25/12, le 1/01, le 1/05, Pentecôte


Ida Karskaya - Les autres mers. Huile sur toile. 1961  -  Galerie Hervé Courtaigne - Paris
Les autres mers. Huile sur toile. 1961